ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Technique et Science Informatiques

0752-4072
Revue des sciences et technologies de l'information
 

 ARTICLE VOL 25/7 - 2006  - pp.947-950
TITRE
La fin du chemin pour les architectures uniprocesseurs : place au parallélisme de processus sur un seul composant

RÉSUMÉ
Les architectures de calculateurs parallèles ont fait l’objet de recherches depuis le milieu des années 1960, et des systèmes multiprocesseurs parallèles ont été commercialisés depuis la fin des années 1970. Cependant, force est de constater que depuis les débuts de l’industrie informatique, l’essentiel des systèmes matériels vendus a été des systèmes uniprocesseurs, à la fois en nombre, mais aussi en marché global.
Au cours des 50 dernières années, les progrès de la miniaturisation des transistors ont permis de passer des composants discrets à l’intégration sur un seul composant d’un milliard de transistors. De plus, on est aujourd’hui capable de cadencer un processeur à des fréquences de plusieurs gigahertz et on est capable de produire des composants mémoire de plusieurs gigabits. La pseudo-loi de Moore (doublement du nombre de transistors sur un composant, doublement de la taille mémoire et doublement de la fréquence de fonctionnement tous les 18 mois) a été respectée jusqu’ici. Un PDA d’aujourd’hui dispose de plus puissance de calcul et de plus de mémoire qu’un PC d’il y a 10 ans qui lui même était aussi performant qu’un superordinateur d’il y a 25 ans.
Des machines parallèles ont été construites à partir de toutes les générations de processeurs depuis près de 20 ans. Par exemple, des multiprocesseurs à mémoire partagée, que ce soit de petits multiprocesseurs (jusqu’à 8 processeurs), ou des machines de gros projets à plusieurs milliers de noeuds dédiés à des applications ciblées gros calcul scientifiques. Des systèmes à mémoires distribuées ont aussi été réalisées (on se souvient par exemple de l’échec commercial des IPSC, CM5...) ; elles sont remplacées aujourd’hui par les clusters de PCs et clusters de clusters.
[...]

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (23 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier