ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Technique et Science Informatiques

0752-4072
Revue des sciences et technologies de l'information
 

 ARTICLE VOL 34/1-2 - 2015  - pp.101-123  - doi:10.3166/tsi.34.101-123
TITRE
Conception et évaluation d’un système de cache réparti adapté aux environnements virtualisés

TITLE
Design and evaluation of a collaborative cache for virtualized environments

RÉSUMÉ
Certaines applications, comme les serveurs d’e-commerce, effectuent beaucoup d’opérations d’entrée/sortie (E/S) sur disque. Leurs performances sont étroitement liées à l’efficacité de ces opérations. Pour les améliorer, les systèmes d’exploitation tels que Linux utilisent la mémoire libre pour fournir des mécanismes de cache. Cependant, les ressources d’aujourd’hui sont virtualisées : par exemple, dans les clouds, les machines virtuelles (MV) peuvent être déployées et déplacées entre les hôtes physiques pour offrir à la fois isolation et flexibilité. Ceci implique un partitionnement des ressources physiques, dont la mémoire. Ce partitionnement limite la quantité de mémoire disponible qu’une MV peut utiliser comme cache. Dans cet article, nous proposons PUMA, un mécanisme de cache distant qui permet à une MV d’étendre son cache en utilisant la mémoire d’autres MV situées sur le même hôte ou sur un hôte distant. Nos évaluations montrent que PUMA permet d’améliorer les applications intensives en E/S jusqu’à un facteur 9 lorsque toutes les données tiennent dans le cache.


ABSTRACT
Some applications, like online sales servers, intensively use disk I/Os. Their performance is tightly coupled with I/Os efficiency. To speed up I/Os, operating systems use free memory to offer caching mechanisms. Several I/O intensive applications may require a large cache to perform well. However, nowadays resources are virtualized. In clouds, for instance, virtual machines (VMs) offer both isolation and flexibility. This is the foundation of cloud elasticity, but it induces a partitionning of the physical resources, including memory. This partitionning reduces the amount of available memory a VM can use for caching I/Os. In this paper, we propose PUMA, a tool that allows I/O intensive applications running on top of VMs to benefit of large caches. This is realized by providing a remote caching mechanism that provides the ability for any VM to extend its cache using the memory of other VMs located either in the same or in a different host. PUMA can increase application performance up to 9 times.


AUTEUR(S)
Maxime LORRILLERE, Julien SOPENA, Sébastien MONNET, Pierre SENS

Reçu le 26 novembre 2014.    Accepté le 20 avril 2015.

MOTS-CLÉS
Linux, virtualisation, caches collaboratifs.

KEYWORDS
Linux, virtualization, cooperative caching.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 12.5 €
• Non abonné : 25.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (575 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier