ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Technique et Science Informatiques

0752-4072
Revue des sciences et technologies de l'information
 

 ARTICLE VOL 32/3-4 - 2013  - pp.309-311
TITRE
Introduction

RÉSUMÉ

Art et informatique. Pas sûr qu’Alan Turing ou John Von Neumann, considérés comme les pères de l’ordinateur auraient pu prédire que leur invention serait autant utilisée quelques décennies plus tard dans le monde artistique, toutes disciplines confondues. La peinture, la musique, l’image (pour le cinéma ou la photographie) dont il est beaucoup question dans ce numéro spécial de la revue TSI, sont en première ligne. Les grands artistes de l’histoire étaient souvent des passionnés, extrêmement pointilleux sur l’étude de la nature et des phénomènes terrestres. Léonard de Vinci et ses machines, Monet et son obsession pour la lumière et les couleurs, Picasso et ses conceptions espace-temps de l’image, Mozart (qui avait inventé un algorithme de jet de dés pour composer ses menuets), etc. Les exemples sont bien trop nombreux pour être cités ici : les artistes des temps anciens auraient sans doute rêvé d’avoir un ordinateur à leur disposition. Dès le XVIe siècle, l’écrivain Raymond Lulle, avait tenté des définitions extrêmement élaborées de ce qu’il considérait comme l’Art. Et parmi ses écrits aussi nombreux que volumineux, le système lullien intégrait déjà certains concepts informatiques majeurs : entre autres, « l’idée de calculer les résultats du raisonnement logique, celle d’un alphabet de la pensée, interprétée mathématiquement par George Boole vers le milieu du XIXe siècle ; celle d’une méthode générale, qui soit heuristique et déductive ; celle de l’analyse logique ; celle de la notion d’un système génératif ; celle de l’opération au moyen de diagrammes ; enfin, celle de la théorie des graphes, qui ordonne les figures triangulaires de l’Art ». Depuis, l’ordinateur est apparu et les rêves de ces précurseurs sont devenus réalité. Lorsque nous avons lancé l’appel à ce numéro spécial de TSI, nous avons fait le pari que la communauté informatique francophone abritait suffisamment de travaux de recherche mêlant l’art, la culture et l’informatique pour éditer un numéro Art et informatique. Les articles que nous avons reçus ont dépassé nos espérances tant par le nombre que par la qualité. Ils confirment l’existence d’une communauté riche, polyvalente et active dans ce domaine.



AUTEUR(S)
Christian JACQUEMIN, Alain LIORET

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (19 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier