ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Technique et Science Informatiques

0752-4072
Revue des sciences et technologies de l'information
 

 ARTICLE VOL 30/7 - 2011  - pp.873-894  - doi:10.3166/tsi.30.873-894
TITRE
Autour de l'autostabilisation. 1. Techniques généralisant l'approche

RÉSUMÉ
Cet article constitue la première partie d’un survol des techniques dérivées de l’autostabilisation. L’autostabilisation permet de tolérer les fautes transitoires. Elle n’offre cependant pas toujours la possibilité d’escamoter certains effets indésirables de ces fautes, par exemple la perte temporaire de sûreté. Des études ont été menées ces dernières années en vue de palier ces inconvénients conduisant, pour les unes, à affaiblir l’autostabilisation, pour les autres au contraire à la renforcer. Dans cette première partie, nous traitons des généralisations de l’autostabilisation. Il s’agit de relâcher une des deux propriétés caractérisant la stabilisation, à savoir la fermeture ou la convergence, permettant ainsi de résoudre certains problèmes ayant été prouvés difficiles à résoudre ou franchement insolubles de manière autostabilisante. Nous proposons ici un état de l’art détaillé de ces différentes techniques. Dans une seconde partie (Devismes et al., 2011), également au sommaire de ce numéro, nous traitons des propriétés visant à renforcer la stabilisation.


ABSTRACT
This paper constitues the first part of a survey on techniques derived from selfstabilization. Self-stabilisation is a versatile technique to design distributed algorithms that withstand transient faults. However, it also includes some drawbacks such as the temporary loss of safety. Recent research has been made to overcome these drawbacks leading to propose either to weaken or to enhance the stabilization. In this first part, we present the main weakened forms of self-stabilization. They are obtained by relaxing either the closure or the convergence property of self-stabilization, allowing to solve problems that are proven to be of high complexity or even impossible to solve in a self-stabilizing manner. In this paper, we present a detailed state-of-the-art of these techniques. In a second part, also published in this issue (Devismes et al., 2011), we deal about strenghtened forms of selfstablization.


AUTEUR(S)
Stéphane DEVISMES, Franck PETIT, Vincent VILLAIN

MOTS-CLÉS
systèmes répartis, tolérance aux fautes, fautes transitoires, algorithmes distribués, autostabilisation.

KEYWORDS
distributed systems, fault-tolerance, transient faults, distributed algorithms, selfstabilization.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 12.5 €
• Non abonné : 25.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (580 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier